Oser se regarder en face

Une démarche individuelle dans le but de se sortir d’une problématique émotionnelle, relationnelle ou professionnelle demande un investissement personnel. Les résultats sont à votre portée, pour autant que vous soyez d’accord de vous remettre en question.

Tous maltraités

Vos conditionnements émotionnels sont le reflet de l’éducation que vous avez reçue enfant. Notre société occidentale étant essentiellement basée sur des principes éducatifs violents, il n’est pas de chemin vers soi qui ne se fasse sans remettre en question l’héritage de notre enfance. La TMI® peut vous aider à recontacter cette violence et à vous en libérer.

L’éducation commence dès les premiers moments de la vie. C’est un challenge pour les parents, mais souvent, malgré leur bonne volonté, ils ne peuvent s’empêcher de répéter des schémas éducatifs désastreux. C’est pourquoi la TMI® vous invite à remettre en question la façon dont vos parents vous ont éduqué, afin de vous libérer de la violence et des abus.

De lourdes conséquences

Cette éducation et les conditionnements émotionnels qui l’accompagnent peut amener son lot de problèmes, qu’Alice Miller a très bien résumé au travers de deux tendances opposées que sont la dépression et la grandiosité.

  • Une faible estime de soi, qui peut se manifester de diverses façons, comme par exemple une peur de l’échec.
  • Une énergie mobilisée essentiellement à réaliser un “paraître”, par exemple chercher à se montrer sous un jour plus avantageux.
  • Le perfectionnisme, un besoin que les choses soient faites comme vous l’entendez.
  • Être dans le déni de ses propres sentiments, lorsque ces sentiments ne sont pas acceptés par l’entourage (par exemple, honte d’avoir peur dans telle ou telle situation, et le cacher), ou par exemple parce que ce que l’on ressent dans une situation n’a pas de raison d’être (peur dans l’avion alors que c’est le moyen de transport le plus sûr du monde).
  • Avoir peur de perdre l’amour, et s’adapter à l’autre. Par exemple être prêt à se sacrifier pour cela, ou au contraire, ne jamais s’engager !
  • Avoir des pulsions agressives hors contexte (contre soi-même ou contre l’autre)
  • Être susceptible, ou faire semblant de ne pas l’être
  • Avoir un sentiment de honte de soi
  • Nourrir plus souvent que nécessaire une culpabilité
  • Avoir une inquiétude et/ ou une agitation permanente, par exemple sous forme d’anxiété ou de stress dans certaines situations.
  • Une somatisation à travers des maladies

De nombreuses personnes se reconnaissent dans cette liste. Cela est malheureusement normal, car c’est la conséquence d’une éducation “à l’occidentale”. Mais nous ne sommes pas obligés de continuer de vivre avec ça, en perpétuant cette violence autour de nous.

Pour aller mieux, des solutions existent

Si à la lecture des quelques textes disponibles sur ce site, vous sentez que la TMI® est une réponse possible à vos problèmes, alors peut-être vous posez vous maintenant la question de comment se passe un travail de déconditionnement émotionnel. Vous vous demandez sans doute, que dois-je faire ?

Le travail en TMI s’oriente sur 3 axes principaux : repérage, prise de conscience et déconditionnement.

  • Clarifier la demande

    Vous serez amené lors de votre consultation à définir votre demande. C’est la première étape d’autonomisation. Vous êtes responsables à 100% de votre démarche. La première séance vous permettra de définir et de clarifier votre objectif personnel à atteindre.

    Exemple : êtes-vous là pour “essayer”, pour “voir” ? Alors peut-être votre démarche sera de trouver les conditionnements émotionnels qui vous empêchent d’avoir confiance en vous.

  • 1er axe : repérage

    Ensuite, vous serez amenés à repérer vos conditionnements émotionnels avec l’aide de votre thérapeute TMI®, ce travail de repérage continue en dehors des séances, vous devrez observer votre fonctionnement dans votre vie de tous les jours.

    Exemple : j’ai tendance à prendre les remarques des autres contre moi. Alors je fais de mon mieux pour faire les choses de façon parfaite, et lorsque cela n’est pas possible j’ai des angoisses.

  • 2e axe : prise de conscience

    Après ce repérage, vous passerez à la prise de conscience. Votre thérapeute TMI® vous permettra de définir la raison d’être de ces conditionnements, comment vous les avez intégrés dans votre personnalité et  quelles sont les conséquences aujourd’hui. Seront également abordées les conséquences du déconditionnement. Cette étape est nécessaire et pas toujours facile à traverser, vous rencontrerez certaines résistances qu’il vous faudra reconnaître et accepter.

    Exemple : dans mon histoire de vie, à partir de quel moment a-t-il été utile de faire les choses parfaitement. Cela m’a permis de gérer quelle situation ?

  • 3e axe : le déconditionnement

    En dernier vient la phase de déconditionnement, rendue possible par le travail que vous aurez effectué au point 1 et 2, avec l’aide de votre thérapeute TMI® vous serez confronté à vous-même, vos conditionnements et pourrez vous en libérer. En d’autres termes, votre thérapeute TMI® va vous mettre en position d’activer votre conditionnement émotionnel en passant par la voie courte, ce que nous ne pourriez pas faire autrement, puisque toute intention d’agir passe systématiquement par la voie longue. C’est là un paradoxe de la TMI®, il n’y a rien que vous puissiez faire. “Faire” faisant appel à la voie longue.

    Exemple : revivre par stimulation de la voie courte amygdalienne ce moment particulier qui a précédé ma décision de faire les choses parfaitement,

Trouver un thérapeute pratiquant la méthode

Rendez-vous directement sur le site de ma consultation https://therapiemi.ch ou contacter le centre pour obtenir une liste des personnes formées à cette approche. En Suisse, en France, au Portugal et aux USA.

Haut